SPLA : Portail de la diversité culturelle
Moz'Art

Eusébio : Une panthère noire sur le toit du monde

Par : Rafael Lucas / Aquisuds
  • Eusébio : Une panthère noire sur le toit du monde
© JOSE MANUEL RIBEIRO / AFP /// Un supporter de Benfica dépose des fleurs devant la statue. Éusebio au stade da Luz, le 6 janvier 2014, à Lisbonne.

Dans le Portugal des 3 F (Fado, Fátima, Football), suivant l'expression populaire, Eusébio avait conquis dans le foot le statut d'icône nationale qu'avait Amalia Rodrigues dans le Fado, souvent considéré comme "la" musique portugaise par excellence. L'ampleur de l'hommage qui lui est rendu par le pays tout entier est à l'image du destin exceptionnel de ce joueur, passé de la lumière des stades à celle de la légende.

Un match d'épopée : la révélation d'un génie

Ce 23 juillet 1966, la sélection portugaise est en plein naufrage, en quarts de finale du Mondial, en Angleterre, face à la surprenante équipe de Corée du Nord, qui avait éliminé l'Italie… Après 25 minutes de jeu, les Nord-Coréens mènent de 3 buts à zéro. C'est un Waterloo portugais, ou plutôt un Alcácer-Quibir, mot associé à un désastre historique au Portugal. C'est alors que l'entraîneur fait entrer celui qui était déjà surnommé la "Panthère noire" et la "Perle noire", un footballeur de génie, venu du Mozambique, Eusébio da Silva Ferreira, qui s'était forgé une notoriété dans le football européen. Il avait déjà la célébrité, il lui manquait la légende. La "Panthère noire" réalise un match d'anthologie en marquant 4 buts ce jour-là. Le Portugal gagne le match sur le score de 5-3. La panthère est désormais sur le toit du monde. Le Portugal d'Eusébio élimine le Brésil du roi Pelé lors de ce mondial et finira troisième de la compétition.

L'étoile du Stade de la Lumière

Eusébio a vu le jour en 1942 dans le quartier populaire de Mafalala, de Lourenço Marques, l'ancienne capitale coloniale du Mozambique (qui deviendra Maputo, après l'indépendance du pays proclamée en 1975). Le fils de Laurindo da Silva Ferreira et de Elisa Anissabeni était déjà une figure du football mozambicain à 16 ans.


LIRE L'INTÉGRALITÉ sur Aquisuds.fr

Tags : Afrique, Images, Monde, Société

Laissez-nous vos commentaires !

Laissez-nous vos impressions, remarques, suggestions pour améliorer le nouveau site Sudplanète. N'hésitez surtout pas à nous rapporter les éventuels bugs que vous pourriez croiser.

Partenaires

  • Arterial network
  • Iverca